Santé,  Soins

Cure thermale : principe, bienfaits et prise en charge

Une cure thermale est proposée par un centre dit « établissement thermal » et qui utilise la chaleur (thermalité), les eaux thermales ainsi que différents soins complémentaires dans un cadre préventif ou curatif. En effet, les bienfaits de ce type de cure sont nombreux. En quoi consiste-t-elle exactement ? Quels maux va-t-elle permettre de soulager ? Découvrons-le ensemble.

Un parcours de soins pouvant être pris en charge

Qu’elle soit prescrite à titre préventif ou curatif, une cure thermale peut être prise en charge par votre Assurance Maladie. Une cure thermale conventionnée va être prescrite par un médecin ou un professionnel de santé spécialiste (ex : rhumatologue, oncologue, neurologue…) dès lors qu’elle va agir sur l’une des douze orientations prévues par la Sécurité Sociale. Celles-ci sont la rhumatologie, le système respiratoire, la gynécologie, la neurologie, la cardiologie, la phlébologie, les maladies digestives, les affections urinaires, la dermatologie, les affections psychosomatiques, les affections des muqueuses bucco-linguales et le développement de l’enfant.
Sont aussi prises en charge les personnes ayant subi un cancer et suivi un protocole classique de soins comme une chimiothérapie.
L’établissement où réaliser votre cure devra quant à lui être agréé par l’Assurance Maladie pour que la cure y soit éligible au remboursement.

Exemples de soins prodigués

Selon la ou les zones à cibler au cours de la cure, les soins ne seront pas les mêmes. Nous verrons d’ailleurs plus bas quelques exemples de bienfaits à la fois pour le corps et l’esprit.
On retrouve cependant dans la plupart des cures thermales des soins tels que :

  • Des aérobains : bain individuel d’une dizaine de minutes, dans une eau comprise entre 32 et 36 °C et comportant des minéraux aux multiples bienfaits.
  • Des douches forte pression : jets à différentes pressions venant masser la ou les zones endolories. Là aussi, le soin dure une dizaine de minutes et la température de l’eau se situe entre 32 et 36 °C. 
  • Des massages à base de baume thermal.
  • Des séances de mobilisation en piscine : séances collectives d’environ 20 minutes et animées par un kinésithérapeute .
  • Des vaporisations d’eaux thermales : appelés aussi « étuves locales », ces soins envoient de la vapeur d’eau (dont la température est comprise entre 40 et 46 °C) sur les pieds et les mains.
  • De la péliothérapie : application de boue médicinale chaude (entre 41 et 44 °C) sur certaines zones.
  • De la sudation relaxante.
  • Des douches filiformes, c’est-à-dire aux jets très fins pour cibler une zone précise du corps et la masser en profondeur.
  • De l’aérosolthérapie, où l’eau thermale est fragmentée en très fines particules. Cela permet aux agents actifs et curatifs de l’eau de mieux se fixer et pénétrer l’organisme.

Des bienfaits sur la santé physique comme mentale

La cure thermale est prescrite aux personnes souffrant de pathologies ou troubles qui entrent dans l’une des 12 orientations médicales évoquées précédemment. Les individus souffrant d’affections dermatologiques, comme de l’eczéma ou du psoriasis vont, grâce aux jets filiformes, voir réduit le nombre de lésions de la peau.
Dans le cas d’affections respiratoires, la cure thermale aura pour bienfaits de drainer les voies aériennes aussi bien supérieures qu’inférieures. Elle va aussi permettre de nettoyer les muqueuses profondément et favoriser leur régénération. La toux, la gêne respiratoire et l’obstruction nasale en seront diminuées.
Les personnes souffrant de troubles digestifs (comme le syndrome de l’intestin irritable) trouveront dans la cure thermale un moyen efficace de rééquilibrer leur transit intestinal ainsi que nettoyer leur système digestif. L’eau thermale est alors consommée sous forme de boisson et pas seulement appliquée sur la peau via les jets ou inhalations.

Grâce justement à ces jets et ces massages, ceux et celles souffrant de douleurs musculaires ou articulaires auront là aussi tout intérêt à suivre une cure thermale. La chaleur va permettre de détendre les muscles tout en calmant les douleurs et en aidant à retrouver de la mobilité.

Enfin, sur le plan de la santé mentale, la cure thermale peut venir en aide aux personnes souffrant de dépendances, mais aussi celles touchées par la dépression ou les troubles du sommeil. Les différents soins aident à lutter contre les troubles anxieux à l’origine de ces maux psychologiques, et contribuent à réduire la prise de médicament et rééquilibrer son mode d’alimentation. La cure peut d’ailleurs inclure des séances de musicothérapie, d’hypnose et de relaxation si elle est effectuée dans le cadre de soins psychologiques.