Conseils

Quelles sont les differentes maladies auditives ?

Dans de nombreux moments de nos vies, nous sommes amenés à souffrir. Maux de ventre ; maux de tête ; inflammations en tout genre ; boutons… Néanmoins, les maladies ou les maux qui provoquent souvent le plus de douleur (ou sont le plus handicapant) sont ceux qui se rapportent à nos sens ; tels que la vue, l’odorat, le toucher ou l’ouïe. Dans cet article, nous ferons le point sur les différentes maladies auditives qui existent.

Les différents types de surdité

Avant de dresser la liste des différentes pathologies auditives qui existent, faisons un point sur les types de surdité connus. Il n’existe pas qu’une seule manière de devenir sourd ni de l’être ; c’est ce que nous allons voir. Rappelons qu’au moindre soupçon de problème auditif, il convient de se rendre dans un centre audioprothèse près de chez vous.

 

Tout d’abord, notons qu’il existe différents synonymes pour parler de surdité. Également appelée « perte d’acuité auditive » ou encore « hypoacousie », ces différents termes font tout de même référence à la diminution de l’ouïe et à la baisse de l’audition. Notons que la perte de l’acuité auditive n’est pas toujours irréversible. Elle est parfois seulement temporaire, comme dans le cas des acouphènes ou des otites, par exemple, dans des cas graves.

 

Il existe 3 types de surdité :

 

  • La surdité légère. La personne atteinte de surdité légère fait parfois répéter son interlocuteur ; puisqu’elle n’entend pas tous les sons tout le temps.
  • la surdité moyenne. Vous connaissez sûrement une personne un peu « dure d’oreille » qui vous fait répéter dès que votre ton de voix baisse un peu. Vous êtes donc toujours obligé de surélever le ton. C’est ce qui se produit avec les patients atteints de surdité moyenne.
  • la surdité sévère. Les patients qui souffrent de surdité sévère ont énormément de mal à entendre ce qu’on leur dit, et la gêne se fait ressentir dans leur train de vie quotidien.
  • la surdité profonde. Dans ce dernier cas, qui est tout de même rare, la personne n’entend plus du tout les sons qui l’entourent. Elle est handicapée dans sa vie quotidienne.

Si vous vous sentez concerné par un des cas cités, n’hésitez pas à aller consulter des professionnels qui sauront vous aidez ; et sachez que la solution la plus en mesure de vous aider dans votre qualité d’audition est de vous procurer des appareils appelés « audioprothèses ».

Les pathologies auditives courantes

 

Parmi les maux qui sont le plus constatés chez les médecins en consultation, nous retrouvons :

 

  • Les otites. Ces petites inflammations ou infections de l’oreille sont souvent désagréables et très douloureuses. Une otite peut avoir lieu dans différentes parties de l’oreille. Ainsi, l’on considère comme une « otite externe » celle qui est positionnée dans le conduit auditif externe. Elle touche en général les baigneurs et s’attrape facilement. « L’otite moyenne », quant à elle, peut se révéler temporaire ou plus persistante. Parfois, l’otite moyenne entraîne un écoulement de liquide par l’oreille, ce qui peuvent être inquiétant ; en plus de la douleur ; au vu de la gêne occasionnée.
  • la perforation du tympan. Cette dernière peut avoir lieu pour de multiples raisons et causes point par exemple, à cause d’une trop forte exposition à un bruit constant, qualifié de « traumatisme sonore », mais également à cause d’un objet inséré sans précautions ou avec brutalité dans l’oreille ; ou encore même d’une infection non soignée dans celle-ci.
  • l’hyperacousie. Cette pathologie est peu connue, pourtant bien réelle et handicapante. L’hyperacousie fait souffrir les patients d’un seuil de tolérance extrêmement limité aux sons. Par exemple, des musiques trop fortes, les bruits quotidiens tels que le démarrage d’une voiture ou une discussion avec des voix fortes peuvent leur sembler difficile à supporter ; voire devenir complètement douloureux. Cela dépend de l’hypersensibilité acoustique de chacun. Les causes de cette pathologie sont multiples ; et peuvent découler d’un traumatisme ou d’un événement médical.
  • les acouphènes. Qui, avant de se rendre en concert, n’a jamais entendu de la part de sa mère ou d’un proche « fais attention, ne reste pas trop proche de la scène, je ne veux pas que tu aies des acouphènes ! ». Mais, pour ceux qui n’en ont jamais eu ; il peut être difficile de comprendre ce que ces derniers représentent. Il s’agit en réalité de sifflements ou de bourdonnements permanents qui sont uniquement dans la tête du patient. Il s’agit d’un traumatisme sonore qui les provoque ; tel qu’un concert passé trop près des enceintes.
  • les troubles vestibulaires. Cette pathologie s’attaque directement au vestibule, qui est un élément central de l’équilibre de notre ouïe. Un patient atteint des troubles vestibulaires fera fréquemment des malaises ; des vertiges ; et sera sujet à des nausées fréquentes. Des maladies plus avancées peuvent être provoquées ensuite, telles que la maladie de ménière.
  • le neurinome de l’acoustique. Cette pathologie est une tumeur qui évolue différemment salon les patients. Selon la taille et la grosseur qu’elle atteint ; il peut être envisageable de l’opérer. Dans les cas les plus avancés, cette pathologie conduit à la surdité.
  • l’otospongiose. Maladie peu connue ; l’otospongiose entraîne un mauvais développement osseux de l’oreille ; notamment de la chaîne des osselets et de l’étrier, ce qui perturbe la transmission du son vers l’oreille interne ; et provoque une surdité de transmission voire une surdité mixte dans les pas les plus graves. Elle touche davantage les femmes que les hommes, souvent situées entre 20 et 40 ans. Notons que cette maladie est héréditaire.